GEFERS :: catalogueformations
GEFERS

La relation à l'humain et son questionnement éthique

GEFERS formation

Nos formations

Éthique organisationnelle et qualité des pratiques

Durée
4 à 6 jours
Public concerné
pour l'équipe pluridisciplinaireEquipe
pluridisciplinaire
    pour les directeurs et les cadresDirecteurs
et cadres
    pour l'équipe médicaleEquipes
medical
   
Lieu
INTRA
dans votre établissement ou votre région 
Intervenants
Michel Dupuis - Walter Hesbeen
Méthode pédagogique :
Apport de connaissances, débat, réflexion à partir des pratiques

Télécharger
Télécharger la fiche

Résumé de la formation

Dans les institutions de soins, on entend aujourd'hui une double demande partagée par tous : une demande de sens en général, et une demande de qualité des soins en particulier. C'est que notre société est hantée par l'économie de « pur » marché, les problèmes de l'économie publique, la mondialisation, la massification, la rationalisation, etc., et une telle société, si elle reste humaine, ne peut manquer d'en appeler au sens, au respect, à la reconnaissance individuelle.
A cet appel, les nombreux travaux consacrés à l'éthique du soin et des soins, à l'éthique clinique, à la bioéthique en général constituent un premier niveau de réponse, extrêmement important. Nécessaire, indispensable mais insuffisant. Peut-être même trompeur si l'on en reste là, car, après tout, le travail et le soin sont toujours « en situation ». La bonne volonté et le désir de bien faire s'exercent toujours en un lieu, quelque part, au sein d'un contexte, dans le cadre d'une organisation. Et ce « contexte » détermine peu ou prou le « texte ». Les circonstances conditionnent et caractérisent l'action. Il est donc urgent de développer une éthique organisationnelle des soins de santé, sans laquelle on risque de tomber dans un idéalisme de mauvais aloi, où chacun fait le « bien », naturellement, sans organisation, sans coût, sans budget, sans contraintes financières ou matérielles. Une éthique vaporeuse autrement dit...
Précisément, l'éthique organisationnelle cherche à contextualiser et à déterminer les conditions de l'exercice des soins de qualité. Elle prétend ramener sur le sol de la réalité concrète et ambivalente le désir réel de bien faire, l'idéal soignant. Un soin idéalisé est un soin mal vécu, mal offert, mal réalisé. Il s'agit d'à la fois tenir l'idéal, le possible et le réel. Autrement dit de travailler au changement, au progrès, à l'amélioration.


 

Déroulement de la formation

Plan de la formation (2 jours + 2 jours + 2 jours) :

Partie 1 : Le prendre soin comme fondement de la pratique soignante et managériale
Intervenant : Walter Hesbeen
Durée : 2 jours

Ces deux premières journées ont pour objet de proposer aux participants une réflexion pour penser leur pratique quotidienne dans les multiples situations professionnelles rencontrées et ainsi de «naviguer» entre apports de connaissances et mise en mots de ressentis, d'impressions, d'intuitions, de questions, de difficultés, parfois indicibles dans la quotidienneté des pratiques professionnelles des uns et des autres.

Ces questions qui servent d'amorce au débat peuvent s'exprimer de la façon suivante :

  • Quelle est la mission fondamentale des structures et organisations de soins et qu'est-ce que la notion de service ?
  • Quels sont les enjeux contemporains du système de soins et comment les dirigeants et les cadres peuvent-ils œuvrer pour atténuer le risque de banalisation de l'humain ?
  • Qu'est-ce que le soin porté à la personne malade, souffrante ou fragile ? Quelle distinction y a-t-il en « faire des soins » et « prendre soin » ?
  • Comment les différents acteurs d'une structure de soins peuvent-ils contribuer, sans confusion de rôle, à l'attention portée à la personne, au soin que requiert sa situation singulière ?
  • Qu'est-ce qu'une posture professionnelle ?
  • Quelle distinction y a-t-il entre une posture professionnelle et un positionnement « ?
  • Qu'est-ce que la clinique managériale et quels parallèles peut-on établir avec la clinique soignante ?

Partie 2 : Éthique de l'organisation et du management
Intervenant : Michel Dupuis
Durée : 4 jours (2+2)

Objectifs :

  • clarifier ce qu'est l'éthique et les différentes formes qu'elle revêt autant que les différents domaines qu'elle concerne,
  • identifier les différents courants et modalités de l'éthique selon les contextes culturels,
  • préciser les enjeux contemporains de l'éthique et identifier les effets de mode : quand et comment l'éthique devient-elle un alibi? un "faire-valoir"?
  • repérer la complexité du management et de l'exercice de l'autorité et établir les liens subtils qui se tissent entre éthique et management.

Notions de base de l'éthique générale

Ethique non comme théorie mais comme paradigme expérientiel
Ethique individuelle et éthique collective
Ethique réactive (événements indésirables) et éthique proactive (prévention) 
Ethique du quotidien et éthique prospective (les projets institutionnels et individuels)

Le climat éthique de mon organisation

Valeurs et principes
Environnement éthique : opinion publique, administration, parties intéressées 
Outils de diagnostics
Chemins de changement

Les « marqueurs » du leadership éthique

La communication : écoute et parole
Les mécanismes de reconnaissance 
Développer son imagination éthique
L'intelligence émotionnelle
Ethique et méta-stratégie

Sens des contraintes et créativité

La technique des cercles de qualité
L'éthique : inspiration et innovation plutôt que conformité aux règles
Les responsabilités sociétales de mon organisation. 
Contextualisation des enjeux économiques : l'environnement, le bien-être de tous,

Ateliers d'analyse et de pratiques professionnelles

1)éthique de la confiance partagée 
2)éthique de la fiabilité
3)éthique du courage
4)éthique de l'innovation


Méthode pédagogique

La méthode pédagogique conjugue des apports de connaissances à des aspects pratiques tirés, entre autres, de l'expérience de chacun et des interrogations exprimées.
Interactive, la pédagogie est basée sur les échanges entre le formateur et les personnes en formation et entre les membres du groupe eux-mêmes. Les expériences des uns sont ainsi réutilisées pour aider à la compréhension des autres membres.

Tout en respectant les objectifs de la formation, une grande souplesse préside au suivi des journées. Celle-ci est nécessaire pour être à l'écoute de chacun dans ses interrogations, ses craintes éventuelles ou ses difficultés. Des liens entre les concepts éclairants des expériences heureuses ou malheureuses permettent de mieux les appréhender et de comprendre ce qui a pu réussir ou mettre en difficulté. Des apports réglementaires et conceptuels seront apportés en lien avec les situations. L'échange et les reformulations permettront de s'assurer d'une compréhension commune.

La posture des formateurs du GEFERS est ancrée dans l'accompagnement du cheminement de chaque participant afin d'assurer la compréhension et l'intégration des apports de la formation. Sur le plan éthique, cette action de formation se déroule dans le souci du respect de chacun et de la tolérance aux situations présentées. La confidentialité et la non substitution à l'autre sont posées comme des règles incontournables.


Évaluation

Un premier temps d'évaluation individuel des acquis de la formation est prévu à l'issue de la session de formation sur support écrit. La grille servant de support peut être remise au Service de la formation de l'établissement.

Un second temps d'évaluation en présence d'un responsable des services concernés et du responsable de la formation continue de l'établissement est recommandé.

Ces deux temps de formation pourraient être suivis par une procédure menée par l'établissement et dont nous pouvons convenir, si cela est souhaité, les modalités en commun. L'expérience menée dans d'autres établissements est celle de réunir deux groupes environ six mois après la formation et en présence de responsables de l'établissement afin d'échanger sur les effets de la formation, les bénéfices observés et les difficultés rencontrées.

GEFERS Association poursuit le but de favoriser et de promouvoir la relation à l'humain et son questionnement éthique dans les pratiques de service et de soin. Elle vise à questionner les manières d'être, de faire et de dire des personnes ainsi que les dynamiques organisationnelles en vue d'analyser et d'évaluer leurs impacts sur la relation de service et de soin.
 

Pour ce faire, l'association :

  • favorise les échanges et rencontres entre ses adhérents par l'organisation de réunions et de séminaires de réflexion,
  • élabore et publie La Lettre du GEFERS,
  • organise une veille documentaire en vue de rassembler et de diffuser de l'information.