GEFERS :: Appel communication
GEFERS

La relation à l'humain et son questionnement éthique

GEFERS formation

Nos formations

ÉTHIQUE ET ORGANISATION
L’encadrement de proximité des soins de santé – les enjeux éthiques d’une pratique porteuse de sens

Appel internationnal à communications

Événement
Lieu : 5 Rue Gosset - 51100 Reims
Date : 17 et 18 mai 2018 - Reims - Caveau de Castenau
Date limite de dépôt
16 décembre 2017
Veuillez relire attentivement votre proposition de communication avant de la soumettre au comité scientifique. Aucune modification ne sera possible ensuite.

La préoccupation d'une éthique de l'organisation qui anime les dirigeants et les cadres ou chefs de service à tous les échelons, est déterminante pour l'ambiance qui règne dans un établissement de soins, pour l'atmosphère qui se dégage d'un service. En suscitant la vigilance qui conduit à ne pas confondre la performance des organisations avec la pertinence humaine de l'action, l'éthique organisationnelle se présente, dès lors, comme un facteur majeur de qualité de la relation de soin ainsi que de bien-être au travail.

Après Luxembourg en 2014 et Bruxelles en 2016, ce sera Reims qui accueillera en 2018 ces nouvelles JIFESS consacrées au thème "ÉTHIQUE et ORGANISATION", en s'intéressant plus précisément à la question de l'encadrement de proximité. Un appel international à communications sera lancé fin septembre 2017.

 

 

ARGUMENTAIRE

 

L’éthique organisationnelle se propose d’étudier l’impact des différents aspects de l’organisation d’une structure sur la relation à l’humain.

 

  • Qu’il s’agisse de l’organisation concrète des pratiques, du management des équipes, de l’espace de liberté des acteurs et de la créativité qui les anime et à laquelle ils peuvent accéder,
  • Qu’il s’agisse de l’ambiance qui imprègne les lieux, de l’adéquation de l’architecture, de l’atmosphère qui se dégage des rapports professionnels, de la complémentarité des services,
  • Qu’il s’agisse de la synergie des structures, du positionnement dans la cité, de la pertinence de ce qui est mis en œuvre en regard des situations vécues par la population,
  • Qu’il s’agisse des modalités de financement, de la vision et de l’ambition des dirigeants, de leurs stratégies et de leurs dépendances aux organes décisionnaires,
  • Qu’il s’agisse de l’évaluation de la qualité de ce qui y est produit, de la formation continue des professionnels, des activités de développement voire de recherche auxquelles ils sont associés,

 

Tout ce qui fait la vie d’un établissement est ainsi propice au questionnement éthique et donc à la visée du bien à laquelle tous ces facteurs concourent ou que ceux-ci peuvent entraver.

 

Les établissements de soins et de l’action médico-sociale sont fréquemment confrontés à des difficultés dont les causes sont multiples. La finalité humaine de ces organisations semble ainsi parfois négligée au profit des moyens divers que requiert leur fonctionnement. Or, la confusion entre la finalité et les moyens conduit à un déplacement d’intérêt qui peut déboucher sur une banalisation de l’humain, banalisation tant des hommes et des femmes à qui se destinent ces différentes formes de structures, que banalisation des hommes et des femmes qui ont choisi d’y exercer leur métier.

 

C’est dans ce contexte que se pose avec acuité la question de la place et de la fonction de l’encadrement des professionnels de la relation de soin.

 

Un encadrement de proximité en vue d’accompagner, de soutenir, d’aider et d’éclairer ces professionnels dont la nature réelle et irréductible du métier exercé les met en présence, jour après jour, face à la complexité de l’humain et de l’intériorité singulière de chacun.

 

Accompagner des professionnels dont la pratique relève de l’art, un art soignant du singulier, avec toute la sensibilité, l’intelligence de situation, la liberté, la créativité, la générosité tout en maintenant la vigilance éthique qu’un tel art requiert. Néanmoins, la proximité requise par cette fonction d’encadrement n’est-elle pas, aujourd’hui plus qu’hier, de plus en plus souvent mise à mal de par la distance qui semble s’imposer à elle avec la pratique du quotidien des différents professionnels de la relation de soin, privant ces derniers d’une aide précieuse pour penser le singulier ?

 

 

DÉROULEMENT

 

 

Ces XIIe Journées Itinérantes Francophones d’Éthique des Soins de Santé (JIFESS) proposeront des réflexions et débats en séances plénières ainsi que des échanges à partir de travaux et d’expériences concrètes en séances parallèles.

 

Le public concerné est composé de tous les cadres, chefs d’équipe ou de service, dirigeants, décideurs, et professionnels de la relation de soin, sans oublier les étudiants en ces différents domaines.

 

Le Colloque se déroulera durant deux journées dans les salles du Caveau de Castelneau à Reims. Il conjuguera des séances plénières, des séances parallèles en groupes plus restreints et des tables rondes. Un moment festif est également prévu à l’issue de la première journée.

 

Les séances parallèles seront organisées à partir du présent appel international à communications qui a pour objectif de permettre aux professionnels des différents métiers concernés ainsi qu’aux chercheurs et aux étudiants, de présenter :

  • leurs travaux
  • leurs expériences, en particulier celles issues de la pratique quotidienne de l’encadrement ou de la direction
  • leurs réflexions
  • leurs recherches en cours ou en projet
  • les résultats de leurs recherches.

Proposition de communication

1
Auteur
2
Contenu

1er auteur

 

Etape suivante

GEFERS Association poursuit le but de favoriser et de promouvoir la relation à l'humain et son questionnement éthique dans les pratiques de service et de soin. Elle vise à questionner les manières d'être, de faire et de dire des personnes ainsi que les dynamiques organisationnelles en vue d'analyser et d'évaluer leurs impacts sur la relation de service et de soin.
 

Pour ce faire, l'association :

  • favorise les échanges et rencontres entre ses adhérents par l'organisation de réunions et de séminaires de réflexion,
  • élabore et publie La Lettre du GEFERS,
  • organise une veille documentaire en vue de rassembler et de diffuser de l'information.